QUI JE SUIS ?

Il y a quelques mois, je me suis rendu compte que le fil rouge de ma vie avait été d’apprendre à m’exprimer devant les autres.

Pourtant durant mon enfance, j’ai préféré l’univers des livres à celui du monde extérieur. J’aimais bien faire rire mes proches mais les discussions des adultes ne m’intéressaient pas du tout. Mon entourage disait que j’étais timide, je l’étais certainement devenue. A 20 ans, j’avais même peur de demander l’heure à un inconnu dans la rue. Le téléphone portable n’existait pas encore.

Puis, j’ai dû me positionner, m’affirmer. J’étais devenue maman et responsable du bien-être de ma fille. J’ai dû appendre à communiquer avec les hommes qui ont traversé ma vie, à découvrir ce que je voulais et ce qui était important pour moi dans une relation de couple.

De timide à formatrice

Ma première expérience à parler devant les autres s’est présentée après avoir été recrutée par un centre de formation. Je me suis retrouvée devant un groupe de 24 jeunes en insertion, du jour au lendemain. N’ayant pas de diplômes, ni expériences j’ai dû, au bout d’une semaine, prendre en charge la formation en solo. Je peux vous dire que les jeunes ont été très sympa avec mon incompétence et j’allais quelque fois pleurer dans mon coin, à ma pause, pour trouver le courage de continuer. Mais je n’ai pas abandonné. J’ai fait ce travail pendant 2 ans, et ces deux années m’ont permis de beaucoup grandir.

Puis j’ai créé une association pour accompagner les jeunes sur des projets de mobilités internationales. Je n’avais plus peur d’aller défendre mes projets devant les partenaires, mais je sentais bien que mes messages n’étaient pas assez convaincants pour certains afin d’obtenir leur adhésion et leur financement. J’ai continué d’avancer et le chemin n’a pas été des plus faciles.

En parallèle, je me suis formée et j’ai travaillé sur moi pour savoir qui j’étais. Mes formations étaient souvent liées la communication, l’accompagnement. J’avais envie de contribuer et d’aider les autres à être mieux dans leur vie.

2019, j’ose

En 2019, la vie a tout mis en place pour que je puisse participer à une formation pour être conférencière professionnelle. C’est un des plus beaux jours de ma vie quand j’ai été accepté, sans réellement comprendre cette sensation sur le moment.

La joie a vite fait place à la peur et au stress. A l’issu de ces 5 mois je devais en effet présenter une conférence devant 250 personnes au Grand Rex à Paris. Cette formation m’a bousculé émotionnellement : j’ai pleuré, j’ai ri, j’ai voulu arrêter et j’ai continué. Je me suis même « vautrée » lors d’une répétition devant mes collègues de formation, à un mois du grand jour. Je me revoie honteuse, vulnérable, voulant devenir invisible. La chance, j’ai été bien entourée à ce moment-là. Je me suis relevée et j’ai continué à travailler et apprendre mon texte. Le jour J, j’ai assuré et j’ai kiffé d’être sur scène.

Durant ces derniers mois de ralentissement, j’ai suivi des cours de clown et j’ai appris beaucoup de choses sur le monde de la scène.

Et maintenant…

Aujourd’hui, je rassemble les morceaux de mon puzzle : mes expériences, mes connaissances, mon savoir être… pour les mettre à disposition des personnes qui comme je l’ai été, ont peur de s’exprimer devant les autres.

Pourvoir dire ce que l’on ressent, ce que l’on pense, ce que l’on veut, en y mettant les formes, rends la vie plus facile, plus simple. Je l’expérimente tous les jours.

Certains philosophes ont même estimé que 85% de notre réussite dans la vie dépendait de notre habileté à communiquer avec les autres.

Et vous, quand allez-vous Osez parler devant les autres ?